La Maison du Zen Shiatsu 禅指圧

La Maison du Zen Shiatsu oeuvre pour l'autonomie et la meilleure conscience de l'être humain pour atteindre la joie de vivre même dans les situations compliquées :-) !

Comment vraiment écouter l’autre et pas seulement dans un processus thérapéutique

écoute-thérapeutiqueC’est toujours un plaisir pour moi d’assister aux cours de Shiatsu de Peter Itin* et notamment ceux qui parlent de l’écoute dans un processus thérapeutique.

Peter Itin est un enseignant et thérapeute en shiatsu hors du commun qui fait des recherches dans  les enseignements de la médecine orientale et les approches psycho-thérapeutiques (Levinas, Rogers) occidentales.

Avant de rédiger cet article, je me posais la question à qui je voulais m’adresser et finalement,  j’avais envie que cet article soit accessible aux non professionnels pour ensuite vous permettre d’expérimenter par vous-même, ce que je voudrais développer ici.

 

Dans le cours de Peter Itin « Le pouvoir du zen dans le shiatsu« , nous avons discuté de la relation thérapeutique, mais vous verrez qu’il peut s’agir d’une relation tout court entre vous et vos enfants, votre partenaire ou ami.

Peter Itin parle de trois types de relations entre deux personnes et dans un processus thérapeutique cela a une grande importance sur l’efficacité de l’accompagnement du client.

Quels sont ces trois champs ou types de relation qui sont présents en même temps (si on le veut bien) dans une relation d’écoute ?

 

1. Le champs intrapersonnel

2. Le champs interpersonnel

3. le champs transpersonnel

 

Le champs intrapersonnel

C’est une relation (intra-personnelle), en gros entre moi et moi. C’est une écoute de moi, comment je me sens avec moi-même dans cette relation, dans ce qui se passe, c’est d’être conscient de mon confort ou inconfort, de ma respiration, de la position de mes pieds, de ma colonne vertébrale  comme un axe vertical, de mon alignement, de l’acceptation de moi, tel que je suis dans cette situation présente, la conscience de mon centre, de mon hara, de mon centre énergétique. C’est une observation constante de mon état intérieur. Est-ce que je me sens fatigué inexplicablement ? Est-ce que je peux observer mes tensions musculaires ou autres mouvements dans mon corps?

Le champs interpersonnel

C’est un champ inter-personnel (entre personnes) et il caractérise la qualité de la relation entre le thérapeute et le client. C’est un champ énergétique où j’ai la certitude que le « noyau » le plus profond du client sait mieux que moi ce qui est bon pour lui,  même s’il n’est pas conscient de cela. C’est la confiance dans l’auto-guérison, je suis juste un accompagnateur qui guide la personne vers ses propres ressources.  Je propose une ouverture, c’est une invitation vers un chemin que l’autre peut ou non emprunter selon ses limites que je dois respecter. Je me sens en résonance avec lui mais sans fusionner avec lui.

Les aspects les plus importants sont :

La salle, l’endroit de la pratique comme un endroit de sécurité et de la confiance, la qualité de la présence, l’appréciation, la beauté, la puissance et le respect pour le client et même sa capacité à m’émouvoir  je ne reste donc pas neutre, stoïque  je ne m’interdis pas de ressentir son histoire, je me sens en congruence (Rogers), je suis authentique.  J’accepte ce qui est sans le jugement et une constante envie de réagir à cela. Je suis constamment présent. Je suis conscient de la responsabilité conjointe dans le processus. je sens quand le client se ferme ou que je perds le contact avec lui.

Le champ transpersonnel (plus personnel)

Le champ transpersonnel (plus personnel) est également connu comme le champ universel ou cosmique. Peter Itin propose une explication par rapport aux quatres brahma viharas (les quatre qualités ou système de méditation dans le bouddhisme).

  • l’Amour  (maitri) : Je sens que je suis embarqué dans un domaine universel de

l’amour. C’est un amour universel et de la connexion, et de la « non séparation ».
C’est le champ d’ une énergie de guérison universelle.

  • La Compassion (karuna) : La compassion ce qui n’est pas la même chose que la sympathie qui  serait » de placer une ancre dans la tempête de la vie du client. »
  • La Joie (mudita) : comme une expression de la force de vie universelle.
  • La Tranquillité, la Paix, la Sérénité  (upeksha) « : Belle et difficile pour tenir dans une égale mesure »

Le champ transpersonnel inclut aussi des qualités telles que l’espace et la lumière, la connectivité, le son éphémère, etc.

L’orientation interne du thérapeute décide de cet espace énergétique qu’elle ouvre pour les processus.

 

Avant de publier le prochain article, dites-moi comment vous écoutez une autre personne, votre ami ou collègue de travail, ou votre conjoint?

Qu’est-ce qui se passe en vous quand vous écoutez, est-ce que vous  sentez avoir la réponse au problème de » l’autre », quand vous êtes d’accord, pas d’accord, quand vous avez le sentiment  que « l’autre » se trompe, qu’il est à côté de la plaque.

Est-ce que vous avez un désir irrésistible d’apporter vos conseils aux autres ou finir la phrase à leur place ?

Partagez votre expérience avec les autres.

Peter Itin

Peter Itin

 
 
Peter Itin* thérapeute en shiatsu, enseignant, Auteur de „Shiatsu als Therapie“, BoD 2007, thérapeute en Somatic Experience (Peter Levine), Enseignant de Taijiquan, école Chen (Chen Xiao Wang), Membre d’une sangha d’attention et de méditation (Thich Nhat Hanh).

 

 

 

  • Hervé a dit :

    Merci beaucoup pour nous avoir donné cette approche de praticien.
    Cet article m’éclaire mieux sur l’instant magique qui se crée pendant une séance de Shiatsu donnée par Maître Greta.
    Pour moi, il devient évident que le silence est très riche de sens et me permet de mieux prendre conscience de mes tensions, de mon souffle, des pressions et de cet échange remarquable entre moi et le praticien. Ce silence pendant le shiatsu est propice à toute cette musique intérieure composée de ces 3 champs intra, inter et trans personnel merveilleusement décrits dans cet article.