La Maison du Zen Shiatsu 禅指圧

La Maison du Zen Shiatsu oeuvre pour l'autonomie et la meilleure conscience de l'être humain pour atteindre la joie de vivre même dans les situations compliquées :-) !

Que faire avec le Chagrin

Méditation sur le chagrin

Le chagrin est l’une des réponses naturelles du cœur face à la perte. Lorsqu’on a beaucoup de chagrin, on se permet de ressentir la vérité de la peine que l’on éprouve, le poids de la trahison ou de la tragédie dans notre vie.

 

Plutôt que de chercher la consolation, permettons nous, au contraire de reconnaître notre chagrin. L’autre jour, un ami très cher m’a lu cet extrait sur la méditation sur le chagrin de Jack Kornfield.

De part de notre volonté à faire le deuil, nous reconnaissons lentement, nous intégrons et nous acceptons la vérité de nos pertes. Parfois la meilleure façon de lâcher prise consiste à pleurer.

 

Il faut du courage pour avoir du chagrin et honorer ainsi son affliction. On peut pleure avec des larmes ou dans un silence méditatif, en priant ou en chantant. En touchant la douleur causée par des chagrins, nous nous retrouverons face à notre vulnérabilité humaine, impuissants et sans espoir.

Ce sont les nuages d’orage du cœur.

La plupart des sociétés traditionnelles offrent des rituelles et un soutien de la communauté pour aider ceux qui traversent  le chagrin et la perte.

 

Nous avons besoin de respecter nos larmes.

 

En ne prenant pas ce temps, nous allons continuer à nous blinder et à rester insensibles, mais notre cœur ne pourra pas apprendre et grandir des chagrins du passé.

Pour méditer sur le chagrin, asseyez vous seul ou avec un ami avec qui vous vous sentez bien. Prenez le temps de créer une atmosphère de soutien. Quand vous vous sentez prêt, commencez par être attentif à votre respiration.

 

Sentez votre respiration dans la zone de la poitrine. Cela peut vous aider à être présent à ce qui est en vous. Posez délicatement une main sur votre cœur comme s’il s’agissait d’un être humain vulnérable.

Ce que vous êtes.

 

Tout en continuer à respirer, dirigez votre esprit sur la perte ou le chagrin que vous éprouvez. Laissez l’histoire, les images et les sentiments venir naturellement. Prenez votre temps. Laissez les sensations apparaître progressivement. Continuez à respirer avec douceur et compassion.

Laissez tout ce qui est là, douleur et larmes, colère et amour, peur et chagrin, venir librement. Accueillez ces émotions avec douceur. Laissez-les se défaire de votre corps et de votre esprit. Faites de l’espace pour chaque image qui apparaît.

 

Laissez venir toute l’histoire.

Respirez et considérez tous ce qui vient avec tendresse et compassion. Ayez de la bonté pour tout ce qui s’et passé, pour vous-même, pour les autres. La peine que nous éprouvons fait partie de la peine du monde. Considérez là avec douceur.

 

Honorez-là.

 

Vous n’avez plus besoin de la garder en vous. Vous pouvez lâcher prise en vous établissant dans le cœur de la compassion, vous pouvez tout balayer. Se libérer de la peine qui est en soi est un processus long et douloureux qui suit pourtant l’intelligence du corps et du cœur. Faites-lui confiance.

 

En plus de la méditation, vous ressentirez peut-être le besoin d’écrire, de crier, de chanter ou de danser votre chagrin. Laissez la sagesse éternelle qui est en vous vous aider à surmonter la tristesse et à ouvrir votre cœur.

 

 

Catégorie : Non classé
  • Elodie a dit :

    Merci pour cet article.
    Vous avez raison, il est vraiment nécessaire et même obligatoire de reconnaître notre chagrin et de l’accepter afin de pouvoir lâchez-prise et être serein envers nous-même.
    Peu de personnes se permettent d’accepter d’avoir du chagrin et de pleurer car dans la société actuelle cela signifie que l’on est faible.
    Personnellement je dirais que bien au contraire, ce sont les personnes qui savent pleurer et accepter leurs douleurs qui sont les plus fortes, car ce n’est pas quelque chose de facile a faire.