La Maison du Zen Shiatsu 禅指圧

La Maison du Zen Shiatsu oeuvre pour l'autonomie et la meilleure conscience de l'être humain pour atteindre la joie de vivre même dans les situations compliquées :-) !

Questions/Réponses Makko ho

 makko ho poumon, gros intestin

Voici un extrait d’une pratiquante qui me pose les questions
intéressantes sur les Makko Ho.

Je commence à m’intéresser aux « Makko-Ho »… Certaines postures sont effectivement plus faciles que d’autres mais je ne comprends pas pourquoi vous dites que « la plus facile est celle qui signifie l’état de manque d’énergie » ? (car je ne le ressens pas)

J’aurais du préciser « le manque d’énergie dans le méridien en question. »

On peut très bien ne pas sentir le manque d’énergie en général, car si un méridien est en manque d’énergie, il y a forcément un autre qui prends le relais et travaille à sa place ce qui est naturel. Les problèmes arrivent quand nous ne respectons pas nos rythmes, notre façon de manger, bouger et penser influence l’état énergétique de l’organisme.
Selon la Médecine Traditionnel Chinoise, l’écoulement du Ki dans l’organisme dépend, selon l’horloge circadienne, des rythmes spécifiques ce que l’on appelle aujourd’hui des biorythmes.

Ils existent des cycles de la journée, ainsi que les cycles saisonniers. Si nous vivions d’une manière idéale en harmonie avec la nature, la circulation du Ki se déroulera selon ses lois.

Dans le Zen Shiatsu, ce qui nous intéresse c’est le moment présent, le ressentie immédiat.

Par exemple, si vous avez passé une soirée assez arrosée, vous pouvez sentir le lendemain une difficulté à effectuer l’exercice pour le foie et le VB (donc « trop d’énergie ») et vous trouverez un autre exercice beaucoup plus facile (le méridien qui est donc en manque). Un état amoureux va immédiatement influencer le couple Maitre du Cœur et Triple Réchauffeur, voir Cœur, Intestin Grêle si il s’agit d’un choque émotionnel. Avec les Makko ho, le but recherché n’est pas de changer ou réparer quelque chose mais accompagner et soutenir la Vie qui est en chacun.

Ah oui et autre chose aussi, vous dites au début de l’e book, que les Makko-Ho « doivent être effectués (…) toujours à l’expiration » Vous voulez dire qu’il faut davantage insister sur l’expiration?

Oui, chaque exercice se fait sur l’expiration et une visualisation, car le souffle représente le Ki projeté. C’est une explication assez simpliste, mais compréhensible. Cette expiration devrait être plus longue que l’inspiration. Ca viendra avec le temps.
A un moment vous parlez de prendre « deux expirations profondes », alors au final je ne sais pas très bien comment respirer….
Avant la posture vous inspirez, sur l’expiration vous effectuez le mouvement. Quand vous arrivez dans la position qui est confortable pour vous, vous vous arrêtez, vous inspirez et si vous pouvez, vous continuez le mouvement en expirant sinon, vous restez dans cette position, vous inspirez, vous expirez, vous inspirez, vous expirez. Je dis deux fois mais vous pouvez rester dans chaque position beaucoup plus de temps.

Catégorie : Cours de Do In