La Maison du Zen Shiatsu 禅指圧

La Maison du Zen Shiatsu oeuvre pour l'autonomie et la meilleure conscience de l'être humain pour atteindre la joie de vivre même dans les situations compliquées :-) !

Pourquoi je pratique le Shiatsu au sol et pourquoi devrions-nous à ré-apprendre à ramper?

Ils existe des styles de shiatsu qui se pratiquent sur table ainsi que la majorité des techniques corporelles médicales ou des massages de « bien-être ».

La première raison de pratiquer le shiatsu au sol sur un futon c’est : la tradition. Dans la tradition japonaise

ainsi que dans le style de vie japonais, les gens vivent au plus près de sol.

 

Qui dit sol, dit la terre.

 

La terre est notre soutien naturel. Cette caractéristique du « soutien de la terre » est évident.  Dans le shiatsu, le praticien utilise le poids de son corps. A vrai dire, la pression ne vient pas d’un effort musculaire des doigts, des pouces ou des coudes mais d’un simple appui. L’appui est la transmission du poids corporel par les bras tendus mais relaxés, aidé par les membres inférieurs, des hanches et du hara.

 

Je vous demande d’essayer.

 

Mettez vous à quatre pattes et commencez à ramper sur le sol. Vous n’avez pas besoin d’appuyer particulièrement pour effectuer une pression. Si votre main atterrit sur  un coussin, un cailloux, un livre, elle se moule automatiquement autour de la nouvelle surface. Plus les mains sont relâchées, plus elles contribuent à notre soutien et moins on pense à elles, plus elles sont relâchées et mieux elles peuvent se modeler. Vous êtes relaxés.

C’est le principe le plus basique du Shiatsu en tout cas, c’est ma compréhension à moi.

 

En pratiquant le shiatsu au sol, je m’appuis sur mon receveur, il est mon soutien. Je peux tout a fait contrôler le poids de mon corps en étant consciente de tous mes membres, des hanches et du hara. je n’ai pas besoin de presser quoique ce soit, je m’adapte. Quand j’arrive à un endroit de mon receveur qui est tendu, je m’adapte, je ne force pas.

Quand vous arrivez en rampant sur un objet dur, vous n’allez pas le presser, votre corps s’adapte automatiquement et vous transmettez votre poids sur un autre membre de votre corps. Quand je trouve des endroits ou des points de mon receveur qui sont » vides », je suis attirée par eux, de même quand vous tombez en rampant sur un coussin moelleux, vous adaptez votre poids au coussin et peut être vous trouverez agréable d’y rester un moment.

 

C’est de la relaxation.

 

Travailler  sur le sol facilite les mouvements et la respiration.

Je ne sais pas comme vous, mais parfois quand je reçois un massage, je sens la souffrance de la personne. De son effort et la force de ses bras, de ses épaules, de ses mains.

Dans ma formation du shiatsu au Centre de zen shiatsu, j’ai adoré les exercices de positionnement au sol. Tiens cela me donne envie de le faire dans le prochain cours de Do In.

 

Et vous, avez-vous essayer de ramper comme quand vous étiez petit(e), souvenez-vous des moments partagés avec un enfant en rampant tout comme lui dans un parc ou à la plage ?
Avez-vous oublié ça ?

 

Catégorie : Shiatsu