Enseignement, Ecoute Thérapeutique

Le Point de Non-Retour et comment s’en sortir

Au moment d’écrire cet article, je pense à des gens qui sont venus me voir, des gens ordinaires avec leur train de vie quotidien plus au moins stable et parfois très chamboulé.

Je pense à ceux qui avaient besoin de partir de zéro car la vie les a amené vers un point de non-retour et aussi à ceux qui dans une vie effrénée n’étaient juste pas conscients des conditions dingues qu’ils s’affligeaient à eux-mêmes.

D’habitude on s’aperçoit d’un déséquilibre au moment où un symptôme, un malaise ou une maladie resurgit dans nos vies et à ce moment-là on commence à creuser le puits.

je te pose ces questions inspirantes :

Est-ce que toi aussi tu te sens parfois coupé de toi-même ?

Est-ce que toi aussi, tu te laisses emporter par la colère, la  tristesse, les sentiments d’impuissance, est-ce que toi aussi tu veux combattre des maladies et tu te plains sur les injustices de ce monde ?

Est-ce que tu te sens sur les nerfs ?

Il t’arrive tellement de réfléchir, de ruminer à n’en pas finir, ne plus dormir ?

De chercher les solutions dites « naturelles » pour combattre divers symptômes, de te trimbaler d’un spécialiste à un autre, faire des séances de psy ?

Et rien n’a changé au fond ?

Rassure-toi, tu n’es pas seul. Moi-même j’étais dans cette situation, il y a des années de ça.

Moi aussi, j’ai cherché à éliminer au plus vite les états désagréables, voire des états de dépression en s’attaquant directement aux symptômes. Comme mon éducation et mes croyances m’ont été enseignées.

J’étais complètement ignorante des origines de mes maux.

Car c’est aux origines et non au cœur des « problèmes » qu’il faut chercher à revenir vers l’équilibre certes instable, mais qui est notre propre nature.

Avant d’éliminer ce qui ne va pas dans ta vie

Ce dont tu as vraiment besoin c’est d’avoir une communication sincère avec toi-même.

De t’extraire provisoirement de ton environnement, de tes croyances, de te poser et réfléchir sur ces domaines :

Voici quelques questions inspirantes :

  1. Ton état actuel du corps physique.

Comment tu te sens physiquement ? Comment est ton sommeil ? Est-ce que tu te sens plein d’énergie le matin ? De quelle façon tu bouges, quelle est ta souplesse, de quelles douleurs particulières tu souffres de temps en temps ou bien continuellement ? Quelle est ta respiration ? Qu’est-ce que tu manges et combien de fois dans la journée ?

  1. Ton état actuel du corps mental

Quelle est l’émotion ou ressenti que tu puisses précisément nommer et qui t’accompagne comme réaction habituelle face à ton environnement. Est-ce que tu réfléchis par toi-même ou bien est-ce que tu dépends des avis des autres, est-ce que tu es confortable quand tu te sens pris en charge par quelqu’un ?

Est-ce que tu as des pensées culpabilisantes, voire négatives envers toi-même, par exemple : J’aurais dû, si j’avais su etc.. ?

  1. Ton état actuel du corps spirituel

Qu’est-ce qui est important pour toi ? Quel est ton but, ton point de concentration, est-ce que c’est ta famille, ton travail, qu’est-ce qui te porte dans ta vie, quel est ton credo ? Quel sens tu donnes à ta vie. Qu’est-ce qu’il te faut pour être heureux ? Est-ce que tu fais un travail qui te plait ? Est-ce que tu aimes la nature, est-ce que tu t’émerveilles sur un aspect de ta vie particulièrement ? Quelles sont tes relations avec tes parents, ta fratrie, tes amis ? As-tu l’impression que tu répètes les schémas familiaux ?

Tu peux écrire tes réponses dans un cahier  sous forme d’un journal. Force toi à écrire les phrases claires et précises. De cette façon tu va mettre les mots sur tes maux et le sentiment de malaise ne sera pas floue mais de plus en plus clair. En posant les mots sur le papier, ta tête va se vider et tu fera un  rangement provisoire de tes soucis.

Dans un premier temps, il ne s’agit pas de résoudre les problèmes mais de les organiser et ensuite de les prendre un par un. Ensuite, laisse toi étonner par le résultat.

Je peux aussi de t’aider dans ce travail en t’accompagnant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.