Croissance PersonnelleEnseignement, Ecoute Thérapeutique

Le Veau de Milton Erickson

Quand il était petit, Milton Erickson, l’inventeur de la méthode de l’hypnose ericksonienne , observait un jour son père qui voulait faire rentrer un veau dans l’établi en tirant la corde de son cou mais le veau ne bougeait pas.

Le petit Milton s’amuse des efforts désespérés du père, puis propose son aide. Il a compris que le veau résiste à la force exercée par son père, alors il décide d’utiliser cette résistance. Il se positionne derrière le veau et tire un grand coup sur la queue… ce dernier s’enfuit droit devant lui, emportant le père sur son passage et rentre dans l’étable.
Plus tard Erickson deviendra maître dans l’art d’utiliser ou de contourner la résistance qui est aussi une force présente en hypnose comme dans la psychologie générale.

Dans le zen shiatsu on utilise le même principe. Plutôt que de s’acharner sur une résistance qui est juste un iceberg d’un problème global, il vaut mieux à explorer et nourrir les chemins où « l’énergie » peut circuler facilement et d’attirer l’excès pour plus d’équilibre.

Si vous avez un torticolis et vous ne pouvais pas tourner la tête vers la droite, ça ne sera rien de forcer à tourner à droite malgré tout. Il vaut mieux d’accentuer le mouvement vers la gauche et même de l’exagérer pour que la tension vers la droite baisse.

Cet exemple simple est valable aussi dans les relations à soi, aux autres, envers le monde.

Plutôt que de combattre des maladies, des idées ou autre choses, nourrissez votre santé, vivez selon vos valeurs, selon votre propre credo le plus près possible de ce que vous êtes vraiment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.