Croissance PersonnelleNon classé

Émotions Parasites

Comme je disais dans mon précèdent mail, chaque émotion a son besoin et un besoin non satisfait transforme l’émotion en émotion parasite.

En tant qu’adultes, nous sommes partiellement contaminés par des modes de fonctionnement que nous avons acquis de nos parents ou lors d’expériences passées (notre enfance notamment).

Cette contamination s’exprime au travers de parasites émotionnels, souvent répétitifs et inappropriés.

Il s’agit donc d’identifier ses sentiments parasites, adoptés inconsciemment, pour reconnaître l’émotion dans l’ici et maintenant et réagir de manière adaptée à la situation qui se produit.

Il s’agit de vérifier si les émotions que nous ressentons dans le moment son authentiques, c’est-à-dire qu’elles sont bien en adéquation avec la situation, que les autres peuvent comprendre.

Lorsque l’émotion est appropriée à l’événement en intensité et en qualité, alors la réaction est  » fructueuse « , car l’énergie contenue en soi est libérée.

Lorsque ce n’est pas le cas, on parle d’émotions parasites, c’est-à-dire des émotions qui masquent l’émotion véritable et qui rajoutent alors au problème.

Pour éviter d’être soumis à ces parasites émotionnels, il est nécessaire d’apprendre à reconnaître les situations qui déclenchent le même schéma familier et récurrent.

Comment ?

Le cas de débordement

Pensez à une situation dans laquelle l’intensité de l’émotion que vous avez ressentie a été disproportionnée par rapport au déclencheur.

À quelle expérience de votre passé cette situation vous a-t-elle ramenée ?

Quel est exactement le déclencheur (un mot ? une attitude ?) qui provoque chez vous cette émotion ?

Comment pouvez-vous faire  » le deuil  » de cette ancienne expérience ?

Le cas de soupape

 Remémorez-vous un événement récent au cours duquel vous vous êtes retenu de dire ce que vous pensiez et ressentiez réellement.

Qu’auriez-vous aimé vouloir dire ?

Qu’avez-vous dit à la place ?

Quelle raison vous êtes-vous donné à vous-même ?

Quel sentiment avez-vous ressenti lorsque vous vous êtes donné cette raison ?

Comment pourriez-vous maintenant  » purger  » les émotions que vous avez accumulées ?

Le cas de Déguisement

Pensez à une situation récente dans laquelle vous avez subi une contrariété quelconque. Si vous avez ressenti en même temps deux sentiments, c’est que votre premier sentiment, spontané et naturel, a été rapidement réprimé et remplacé par un autre  » plus acceptable « .

Pour identifier votre premier sentiment, au cours de la situation, quelles sensations avez-vous ressenties ?

Quel est ce deuxième sentiment que vous avez fréquemment lorsque les choses ne vont pas comme vous le voulez ?

Qu’est-ce qui vous a empêché d’exprimer votre sentiment originel ? Que vous êtes-vous dit ?

Vous allez vous apercevoir que vous utilisez probablement l’un des modes de déclanchement. L’idée c’est de ne pas tomber dans la culpabilité mais dans l’acceptation.

Vous pouvez vous dire quelque chose comme ça : Ok, je fonctionne comme ça et j’accepte cela sans aucune condition.

Ensuite, prenez une décision de procéder à un changement, même mineur lorsqu’une situation se produit : écouter vos sensations, décortiquer votre réponse automatique.

Un des premiers changements possible est notamment d’exprimer ses émotions et ses besoins, même si cela peut être source d’anxiété ou d’appréhension.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.